Ville et villages étoilés

Villes et Villages étoilés 2015 : les lauréates sont ... 

 

Cette fois ça y est, les communes lauréates du concours Villes et villages étoilés 2015 sont connues : 202 communes labellisées dans 61 départements !

Elles ont des profils très variés :  la plus petite commune a 23 habitants,

43 villes ont plus de 2 000 habitants, 12 villes ont plus de 5 000 habitants, la plus grande 37 000 habitants.

 

La commune d’Espédaillac a été distinguée par le jury national dans la catégorie « commune ayant progressé dans le concours ». Celui-ci a notamment voulu souligner la volonté de la commune à progresser dans le label en voulant donner l’exemple aux autres communes du département.

 

La commune d'Espédaillac, qui avait obtenu 1 étoile au concours précédent, en 2012, a obtenu 

3 étoiles en 2015.

Cliquez sur les images pour obtenir tous les détails de ce concours.

Les principaux arguments qui ont valu à la commune l'attribution de ces 3 étoiles sont :

  • la signature, parmi les premières communes, il y a plus de 6 ans, de la première charte d'engagements volontaires proposée aux communes, soutenue par le ministère de l'environnement
  • l'organisation, chaque année, de la soirée des étoiles, permettant de sensibiliser le public à la pollution lumineuse, à la protection de la biodiversité nocturne et du ciel étoilé
  • l'enfouissement des réseaux, accompagné de la modification de l'éclairage public avec mise en place de lampadaires à la lumière peu agressive
  • la coupure de la majorité de l'éclairage public, tous les jours entre minuit et 7 heures
  • la mise en place, sur le lotissement du Pouzarnel, d'un système automatique d'allumage/extinction de l'éclairage
  • la participation, chaque année en octobre, à la manifestation "Le jour de la nuit", opération nationale de sensibilisation à la pollution lumineuse. Elle aura lieu, en 2016, le samedi 08 octobre

Publié le 21/01/2003 | La Dépêche du Midi

Le triangle noir du Quercy, paradis des astronomes

LOT - Exempt de pollution lumineuse, le coeur du parc naturel régional est l'un des meilleurs sites en France pour regarder le ciel

 

triangle noir du Quercy
Carte du triangle noir du Quercy

Une vingtaine de communes en plein centre du parc naturel régional, dont le pivot pourrait être Caniac-du-Causse ou Quissac. Un espace que les astronomes ont aussitôt qualifié avec gourmandise de triangle noir.

La revue spécialisée « Ciel et espace » de juillet 2002 n'y va pas par quatre voies lactées: « Il n'existe dans l'Hexagone qu'une seule grande région où le ciel nocturne reste noir: le Quercy. Plus exactement, il s'agit d'une zone située entre Cahors et Figeac, délimitée par Gramat, Labastide-Murat, Cabrerets, Cajarc et Livernon. La luminosité effective du ciel y est supérieure à sa luminosité naturelle de 1 à 10 %. Autant dire que ce degré de nuisance est impossible à détecter à l'oeil nu. Pour contempler le ciel profond dans toute sa splendeur, pas de doute, c'est sur les bords des départementales 2 et 653 qu'il faut installer son Dobson de 400 mm ».

En clair, si l'on peut dire, l'absence de grande agglomération à proximité n'est pas vécue par les astronomes comme une calamité mais plutôt comme une bénédiction céleste. Une divine aubaine que seule la Corse peut nous disputer en partie grâce à un relief d'altitude. S'il fallait des arguments à ceux qui plaident pour un espace préservé, en voici un qui tombe des étoiles.

SLOGAN TOURISTIQUE

L'intérêt de ce triangle noir n'est pas seulement anecdotique. Il peut devenir un slogan de tourisme culturel. Un avantage naturel à exploiter tout autant que le réseau souterrain karstique des causses du Quercy. Après tout, Padirac a commencé par une aventure individuelle.

D'ailleurs, Ciel et Espace a remis un coup de projecteur en novembre dernier. Il a testé ce fameux triangle noir avec le concours des membres du club d'astronomie de Gigouzac. Sont également cités Andrew Rowland, de l'association d'animation de Sauliac-sur-Célé et Philippe Canceil, du club gigouzacois.

Le tam-tam de la brousse se charge déjà de relayer une découverte majeure: "Au coeur du Quercy, un trou noir existe nous l'avons rencontré". Déjà, les coups de téléphone pleuvent car le petit cercle des amateurs d'astronomie a pris conscience d'une nouvelle terrae incognita, d'une planète sombre à souhait, à portée de voiture... par l'autoroute A 20!

Il ne faut pas imaginer pour autant que l'économie de la Braunhie va s'en trouver bouleversée, que le paysage caussenard va se peupler d'une forêt de téléscopes. Encore moins que l'observatoire du pic du Midi va déménager à Espédaillac. Il n'en reste pas moins l'espoir d'animations spécifiques, particulièrement au milieu de l'été à l'occasion de la fameuse Nuit des Etoiles. Après tout, la Cité de l'Espace n'est pas si loin, dans sa capitale régionale.

Pour le parc naturel régional des Causses du Quercy la notoriété viendrait-elle du ciel?